Un amant-cactus, un chercheur de galets, un naturaliste, un collectionneur de cartes postales, un passionné de têtes de crabes, un collectionneur de bouts de ficelles inutilisables. Ils sont tous collectionneurs, et font tous partie de la même collection.

 

Amélia collectionne, depuis la mort de son amant-cactus, les collectionneurs. Puisque la passion de la collection lui a volé son amant, elle volera à la collection ses amants. Les quittant les uns après les autres, dans un rituel qu’elle considère comme un jeu, elle découvre chaque fois une nouvelle vision de la collection, et donc un nouveau regard sur le monde.

C’est le récit d’un deuil amoureux, qui s’accompagne de la découverte poétique d’un univers : celui des collectionneurs.

 

 À travers le journal de bord de la collectionneuse de collectionneurs, le lecteur navigue entre lettres, croquis, notes et dialogues pour découvrir la relation qu’entretient la collectionneuse avec chaque homme.